Enquête publique sur l'adaptation du port de Cherbourg : 

► amélioration des accès nautiques

► extension des terre-pleins en grande rade

 Télécharger l'avis d'enquête publique

 Télécharger le dépliant

Le contexte du projet 

Après avoir attribué 4 champs lors d’un premier appel d’offres éolien en mer en avril 2012, l’Etat a lancé en mars 2013 un second appel d’offres pour 2 autres champs.

Par ailleurs, le gouvernement envisage dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) prévu à l’automne 2013, d’expérimenter à l’horizon 2016, dans le Raz Blanchard, des fermes pilotes hydroliennes.

A l’issue, des fermes industrielles pourraient voir le jour d’ici 2020.La proximité du Raz Blanchard rend le port de Cherbourg incontournable pour les activités de maintenance et d’exploitation des fermes hydroliennes et lui confère de sérieux atouts pour capter des éléments de production industrielle.

Des démarches de réservation d’espaces sont ainsi entreprises auprès de PNA par les acteurs de l’hydrolien pour y développer leurs activités.

Dans l'attente de la confirmation de ces projets, des disponibilités foncières complémentaires sont provisoirement nécessaires pour répondre aux sollicitations de l'éolien offshore.

Devant ces perspectives, Ports Normands Associés souhaite s’appuyer sur la filière Energies Marines Renouvelables pour poursuivre son développement et dynamiser l’ensemble de ses activités. 

Les enjeux du projet

 

  • Saisir l’occasion unique de diversifier et densifier le tissu économique local et régional, avec un potentiel de création de nombreux emplois diversifiés,
  • Conforter le port de Cherbourg comme pôle majeur dans le domaine des énergies marines renouvelables (EMR) en mettant en place les infrastructures nécessaires,
  • Renforcer l’activité et les trafics portuaires existants et à venir grâce à des accès nautiques facilités, permettant ainsi au port de Cherbourg de garantir la diversité  de ses activités et la variété de ses services.

Le projet

L’accueil de ces nouveaux projets éoliens et hydroliens n’est réalisable que si le port est agrandi. Le projet foncier conduit par PNA maître d’ouvrage, consiste à étendre le port de 39Ha en prolongeant à l’est et au nord les terre-pleins des Flamands et des Mielles déjà existants. Les nouveaux terre-pleins seront principalement constitués par environ 4 millions de m3 de matériaux sableux et accessoirement rocheux prélevés en grande rade par dragage et déroctage. Ils permettront d’augmenter la capacité d’accueil des navires en approfondissant les chenaux d’accès au port.

Ce projet estimé à 60M€  représente un investissement majeur pour PNA.

L'intégration du projet dans son environnement

Qualité de l’eau, bruit, faune, circulation, qualité de vie… Avant la réalisation d’un tel projet, plusieurs bureaux d’études ont été mandatés pour identifier et évaluer les éventuels impacts du projet. En voici les principales conclusions et recommandations :

Qualité de l’eau 

La modification de la turbidité de l’eau dans le cadre du dragage et du remblaiement aura un effet très local et influera peu sur les zones à enjeux : ferme salmonicole, herbiers de zostères, prises d’eau de mer ;

Bruit

Les bruits sous-marins seront contrôlés vis à vis des mammifères marins et des saumons de la ferme ;

Qualité de vie

PNA veillera à limiter les impacts au regard du bruit par l’adoption d’un plan de travail minimisant la gêne des riverains notamment la nuit. La circulation routière sera faiblement impactée. 

Usage du plan d’eau

L’usage du plan d’eau sera restreint pour la pêche et la navigation aux abords de la zone de travaux. Un dispositif d’information sera mis en place par la capitainerie.

 

Une fois l’extension réalisée, les principaux enjeux consistent à préserver la qualité de l’eau et la biodiversité dans le port de Cherbourg, tout en respectant les différents usages de la rade à savoir les activités commerciales, de la ferme salmonicole, de pêche et de loisirs.

Enfin, les études techniques soulignent de faibles modifications des courants et de la houle.

Le calendrier

 

L'enquête publique

Un projet déjà soumis la concertation

Le projet a été soumis à la concertation à l’automne 2012. Dans ce cadre, deux réunions publiques mobilisant plus d’une centaine de personnes ont été organisées à Tourlaville et Cherbourg pour présenter le projet puis dresser un bilan de la concertation en fin de période.

Deux ateliers ont également été organisés à Cherbourg. Ils ont permis de traiter plus précisément des multiples usages du plan d’eau et de la relation du projet avec la ville et les quartiers.

En savoir plus sur la concertation

 

Qu'est ce que l'enquête publique?

Elle a pour objectif d’informer le public et de recueillir son avis sur le projet afin d’éclairer  l’administration délivrant les autorisations nécessaires au projet.

Elle a pour objectif d'informer le public et de recueillir son avis sur le projet afin d'éclairer 

Celle-ci est menée sous l’égide d’un commissaire enquêteur. À l’issue de cette enquête, il devra établir un rapport sur son déroulement et formulera un avis  qu’il remettra au préfet.

 

Sur quoi porte-elle?

Elle concerne l’opportunité de réaliser une extension de 39 Ha en grande rade du Port de Cherbourg au regard de bénéfices attendus et des impacts du projet. L’enquête publique portera sur 3 volets :

  • Au titre du code de l’environnement, avec l’examen de la compatibilité du projet avec la réglementation qui a pour but de préserver et restaurer la qualité des milieux aquatiques et limiter les conflits d’usages…
  • Au titre du code de l’urbanisme, avec la mise en compatibilité du Plan Local d’Urbanisme de la Communauté Urbaine de Cherbourg,
  • Au titre du code des  transports, comme pour tout projet portuaire d’importance.
 

Informez vous et donnez votre avis

 Le public est invité à donner son avis ou sa contribution sur le projet 

⇒ soit en adressant un courrier au commissaire enquêteur, à l’adresse suivante : Monsieur le Commissaire enquêteur- Mairie de Tourlaville- 109, avenue des Prairies - 50110 Tourlaville

⇒ soit en allant à la rencontre du commissaire enquêteur, dans les lieux de permanence :

o   le 20/08 de 9h30 à 12h30 en mairie de Tourlaville

o   le 28/08 de 14h à 17h à la Communauté Urbaine de Cherbourg

o   le 05/09 9h à 12h en mairie de Cherbourg

o   le 14/09 9h à 12h en mairie de Tourlaville

o   le 19/09 14h à 17h en mairie de Tourlaville