image

 

L’éolien offshore posé : cette technologie est la plus mature des EMR. Elle reprend le système de l’éolienne terrestre par la transformation de l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique puis électrique, à l’aide de turbines. Les éoliennes posées, regroupées sur des parcs éoliens offshore, sont implantées sur des fondations directement fixées au plateau continental à une profondeur maximum de 40 m.

L’éolien offshore flottant : à l’instar de l’offshore posé, l’éolien flottant utilise la force du vent pour produire de l’énergie. La grande différence réside dans le fait que l’éolienne est installée sur un système flottant lui-même fixé selon différentes techniques d’ancrages : par caténaires, par semi-submersion d’une barge, par submersion totale d’une plateforme maintenue par des câbles tendus, eux-mêmes reliés au fond marin par des piliers mi- enfouis. L’éolien flottant présente l’atout majeur d’être implanté sur des fonds compris entre 50 et 300 m.